Description du projet

CLIENT

ASFFV

DEMANDE

Communication de crise face à un projet de réglementation qui menace un secteur d’activité.

RÉPONSE FIRSTCOM

Interviewé dans l’émission « Turbo » diffusée le 8 novembre 2015, Emmanuel BARBE, Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, a annoncé la mise en place d’un décret limitant à 70% le niveau de TLV (transmission de lumière visible) sur les vitres avant des véhicules.

L’ASFFV, Association Sécurité et Filtration des Films pour Vitrage, regroupe les professionnels du secteur d’activité de l’automobile et du bâtiment, elle a pour vocation de définir les règles déontologiques de la profession en termes de formation, d’utilisation et de  pose de films pour vitrage ; de représenter la profession auprès des institutions françaises et européennes et de mettre en place des actions d’information, de promotion et de valorisation du métier auprès de cibles de clients potentiels.

Dès lors, l’ASFFV rentre en communication de crise et fait appel à Firstcom.

L’agence a alors élaboré une stratégie de communication globale (relations publiques, relations presse…), soutenue par le bras droit du vice-président d’Havas et l’association « 40 millions d’automobilistes » :

> Campagnes de communication et d’information sur les réseaux sociaux, avec la création de visuels spécifiques

> Pour le grand public : création d’une pétition sur un site web d’information et de défense des produits, avec l’obtention de plus de 37 000 signatures.

> Pour les professionnels : création d’une campagne d’adhésion pour renforcer le poids de l’association, mais également la création d’un « kit manifestant » comprenant des pancartes, teeshirts, etc…Les professionnels ont profité de la campagne pour les élections régionales pour interpeller les candidats aux vues des médias.

> Pour la presse :

  •  création de plusieurs communiqués de presse en réponse à chaque annonce du gouvernement sur le sujet 
  • conférence de presse réalisée le 10 novembre 2015, qui fut  un grand succès ; plus de 30 journalistes.
  • création d’un sondage  pour sonder le public auprès de l’institut Harris (résultat :  80% ont approuvé les  propositions de l’ASFFV).

Pour les politiques :

  • Envoi de courriers aux parlementaires, sénateurs, et Ministres concernés par le projet de réglementation (Ministère du travail, de l’Environnement, de l’intérieur..). Le Président de l’ASFFV a d’ailleurs été reçu au Ministère du Travail, etc e nombreuses questions ont été posées au Gouvernement par des parlementaires à l’Assemblée Nationale.

Résultats plus que positifs pour l’association puisque cette campagne a permis de faire un bruit immense auprès du grand public, des professionnels, des politiques et des médias ; plus de 300 articles ont été rédigés, le sujet a occupé le devant e la scène médiatique pendant de longues semaines.

Cela est même arrivé à l’oreille du ministre de l’Intérieur de l’époque, Bernard Cazeneuve, qui a fixé un rendez-vous aves le président de l’association. 

Grâce à ces actions, nous avons permis d’ « interdire l’interdiction » touchant la pose de vitres teintées sur les véhicules, tout en entrant dans le cadre d’une réglementation sur ce sujet.

Voir d’autres réalisations